gbde

François KILLIAN • Biographie

Sergueï Rachmaninov

Concerto N°2 Allegro scherzando

Maurice Emmanuel

Mamaro et Amadès Op.10 N°2

Né à Paris, François montre dès son plus jeune âge des dons musicaux et pianistiques qui le mènent à 13 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jean et Geneviève Doyen.
Deux ans plus tard, en 1977, l’entendant lors d’une diffusion du Concerto de Scriabine avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, Georges Cziffra le remarque et l’encourage dans sa vocation.
Durant les sept années passées au CNSM auprès de Ventsislav Yankoff il obtient les premiers prix de piano et de musique de chambre puis une formation au troisième cycle de perfectionnement qui lui permet en 1981 de préparer et de gagner le Concours International de piano ARD de Munich.

A l’issue de deux années d’études passées à la Musikhochschle de Hanovre auprès de Karl-Heinz Kämmerling il obtient le Konzertexamen.
Débute alors une carrière jamais interrompue en Allemagne, où il enregistre pour de nombreuses radios.
Il est invité à jouer sous la direction de Théodore Guschlbauer, Emmanuel Krivine, Hubert Soudant, Jesus Lopez-Cobos, Grzegosz Nowak, Radoslav Szulc.

Invité de la Salle Gaveau, du Théâtre des Champs-Elysées, de la Philharmonie et du Festspielhaus de Berlin, du Festival de la Roque d’Anthéron, de France Musique, de Wigmore Hall, il est remarqué dans des programmes de Bach à Szymanowski…

En savoir plus ...

.
Il est également Lauréat et Prix des Concours Chopin de Varsovie et Palma de Majorque, du Concours Milosz Magin, des Concours GPA de Dublin et Arthur Rubinstein de Tel-Aviv ainsi que finaliste des Piano Master de Monte-Carlo.

Une forte activité de musicien de chambre entre autres avec son trio, l’European Fine Arts Trio, laisse une série d’enregistrement CD consacrés à Beethoven, Chopin, Debussy Juon.

En 1999 il donne en dix concerts une intégrale Chopin en Allemagne renforçant ainsi une image de pianiste chopinien.
Cependant, toujours avide de faire découvrir d’autres compositeurs, il programme et enregistre de nombreuses œuvres de Paul Juon et Maurice Emmanuel.

Egalement membre du Charis Ensemble dans les années 90 puis du trio Musarion nouvellement crée, du Trio InMovimento, de l’Orchestre de Salon de Baden-Baden il a été le partenaire de nombreux solistes aussi divers que Philippe Bernold, Jacques Zoon, Verena Bosshard, Lajos Lencses, Michel Moraguès, Gustav Rivinius, Iseut Chuat, Michel Becquet, Branimir Slokar, Mayumi Shimizu, Nobuko Imai, Veit Hertenstein, Laurent Verney, Natalie Dessay, Hélène Hébrard, Frédéric Angleraux.